Joomla ServiceBest Web HostingWeb Hosting
Commentaires et Critiques

UDC: La Suisse doit immédiatement réintroduire les contrôles aux frontières

udcpassoire"L'UDC invite le Conseil fédéral à réintroduire immédiatement les contrôles aux frontières pour protéger la Suisse contre les migrants clandestins. La décision prise ce soir par l'Allemagne de contrôler à nouveau ses frontières exige une réaction immédiate de la Suisse, faute de quoi le flot de migrants illégaux se déplacera vers notre pays. Le Conseil fédéral doit prendre demain lundi les décisions qui s'imposent. L'UDC examine aussi les mesures que le Parlement peut prendre demain après-midi au début de sa séance. "


Mis à jour (Mardi, 15 Septembre 2015 02:51)

 

L'UDC s'oppose à l'absurde discussion de l'UE sur les quotas

udcblundeersommarrugaUDC: "Il est incompréhensible aux yeux de l'UDC que Simonetta Sommaruga, présidente de la Confédération, ait signalé dans un geste d'obéissance anticipée que la Suisse participerait à un système de quotas mis en place par l'UE pour l'accueil des migrants. On peut prévoir dès à présent que ce système pénalisera une fois de plus les pays qui, aujourd'hui déjà, portent la plus lourde charge en termes de requérants d'asile. La Suisse en fait partie puisque elle a dû enregistrer cette année deux fois plus de demandes d'asile compte tenu de sa population que la moyenne des pays UE. La menace de la Commission UE d'exclure du dispositif Schengen/Dublin les pays qui ne participent pas au système des quotas confirme bien le chemin que prendrait la Suisse en concluant un accord-cadre institutionnel avec reprise obligatoire du droit dans tous les domaines concernant l'UE: l'abandon complet de son indépendance politique."


Mis à jour (Lundi, 14 Septembre 2015 03:01)

 

Réfugiés: l'UE veut inclure la Suisse

suisseueantiATS: "La Commission européenne souhaite que la Suisse participe à l'avenir à la clé de répartition permanente des réfugiés, en tant qu'Etat associé aux accords de Dublin. Mais un flou subsiste sur cette "obligation".

"Dans sa proposition, adoptée jeudi par le Parlement européen, la Commission européenne prévoit de créer un mécanisme de répartition permanent et contraignant. Le texte fait référence à l'accord de Dublin passé avec quatre pays non-membres de l'UE, soit la Suisse, l'Islande, la Norvège et le Liechtenstein.

"Ces quatre Etats sont tenus d'accepter "sans exception le droit Dublin et son évolution", précisait la proposition présentée la veille par le président de la Commission, Jean-Claude Juncker. Dans le cas contraire, les accords pourraient être résiliés.

"Mais cette affirmation était aussitôt relativisée par "sauf si le comité mixte en décide autrement à l'unanimité"."


Mis à jour (Vendredi, 11 Septembre 2015 01:53)